Les camées, photographies marouflées sur aluminium et encadrées, 10 x (60 x 50 cm), 2007. © Sophie Langohr

Ces portraits font explicitement référence à l’esthétique néo-classique. Ils évoquent les camées, ces médaillons où figurent en miniatures des créatures qui, figées dans une beauté et une perfection atemporelles, bravent la mémoire. Ici, le choix d’un format 1/1, la blancheur artificielle des carnations, le rendu impitoyable des détails et des imperfections confèrent aux visages un aspect morbide. Ainsi le traitement infographique semble dire l’impossible retour (...) vers les origines; de l’art mais aussi de la vie.
(…)

Emmanuel d’Autreppe
in catalogue de l'exposition Courbes, Musée des Beaux-Arts de Verviers, 2007.