Sculpture en chêne d’après le moulage intérieur de
Vierge assise avec l’Enfant (chêne sculpté polychrome, milieu du XIVe siècle, Liège, Grand Curtius)
58 x 33 x 25 cm
2016
photo © Jean-Luc Deru / Photo-daylight.com


J’ai entamé en 2016 de nouvelles recherches sur la statuaire religieuse. Les premières oeuvres ont été montrées dans le cadre de l’exposition Something Precious (Musée en Plein Air du Sart-Tilman, Liège, 2016). Elles se répartissent en deux séries. D’une part, des photographies qui montrent, selon une vision frontale, la base – usuellement invisible – de statues à l’effigie de la Vierge, du Christ et de saint·e·s catholiques. Et d’autre part, une collection de sculptures réalisées d’après le moulage du creux intérieur ou dorsal de ces statues anciennes. Cette intervention consiste à les faire littéralement « accoucher » de nouvelles formes. Les pièces obtenues sont des noyaux qui épousent des contours indéfinissables, singuliers, bruts, à la marge de l’abstraction. Elles rompent radicalement avec les codifications extrêmement précises qui ont déterminé l’esthétique de leurs « modèles ». Elles entrent dès lors en relation avec d’autres types d’œuvres historiques qui relèvent de l’Art Premier, du Surréalisme, de l’Art Informel, du Minimal Art… Se créent des décalages culturels, formels et temporels qui mettent en évidence le phénomène de la transformation des symboles et des icônes.